Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Projet 2015-52 - Semaine 6

Semaine 6 - Thème 6 : Motifs !

Bon alors là les amis, c'est trop facile !!!

J'ai été à Séville pour les vacances de Noël et entre la visite du palais de l'Alcazar, la casa de pilatos et la place de l'Europe... Le plus dur était de choisir une photo !!!

Et l'heureuse élue est :

Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6

.

.

Et bien sûr, rendons à César ce qui appartient à César, l'auteur de cette photo ce n'est pas moi, c'est mon grand frère !!!

Mais bon... ça reste dans la famille, hein !

Bon, j'en mets quelques autres du palais de l'Alcazar pour le plaisir, mais de toute façon je pense que je ferai un post là-dessus un peu plus tard parce que les photos sont trop belles !!!

Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6
Projet 2015-52 - Semaine 6

Voir les commentaires

Flash !

Flash !

OK je crie comme une fillette, mais mettez vous à ma place, avec un bolide / boucan, dont le jeu favori est de courir le plus vite possible, de passer le plus près possible de mes jambes voire, au top de sa forme, de faire un arrêt en dérapage contrôlé à mes pieds...

Yeeeeehaaaaaaaaa !!!

Il y a une explication à ce comportement un peu monomaniaque de tourner en rond autour de moi, de passer dans mes jambes voir de s'y arrêter de façon un peu abrupte de ma podinguette...

 

Quand j'ai adopté Akita, elle était très stressée bien sûr, TOUT lui faisait peur. Et elle courrait déjà plus vite que moi (ahahah...). Du coup, j'ai créé une "safe zone". Je lui ai appris à courir autour de moi sans jamais partir hors de mon champ de vision et surtout, de venir à mes pieds quand quelque chose lui fait peur. 

 

Au début, je m'accroupissais et elle venait se mettre contre moi. Quand quelque chose la stress, encore aujourd'hui, elle vient et se met le flanc contre moi (voir la tête sous mon aisselle, mais c'est une autre histoire) et je lui fais des grattouilles en lui parlant doucement et hop ! elle repart queue en l'air ! Quand un chien est un peu trop pressant, elle vient là et je le pousse avec les bras (oui j'ai peur de rien, chuis une dingo moi !). Par extension, elle utilise aussi la "safe zone" pour... mettre fin au jeu ! C'est ce qu'elle fait dans la vidéo et ça marche pour Ray aussi ! Quand ils jouent, si l'un des 2 vient dans mes pieds, le jeu s'arrête instantanément ! Le seul point négatif c'est qu'ils ne sont pas toujours doux et subtils quand ils font un freinage d'urgence...

Flash !
Flash !
Flash !
Flash !
Flash !
Flash !
Flash !
Flash !
Flash !
Flash !
Flash !

Alors, ça va peut-être à l'encontre de tous les préceptes "d'éducation canine", qui se basent sur le fait que conforter un chien dans sa peur ne l'aidera jamais... oui... Akita en est la preuve criante ! Je ne dis pas qu'il faut gâtouiller son chien dès qu'il montre un signe de tension et mes démons sont les premiers à me jouer la comédie sur le thème "je suis une pauvre chose vulnérable"... Mais il y a une différence entre un chien peureux que tout inquiète et un chien traumatisé que tout terrifie ! 

 

Avec le temps, j'ai construit une vraie relation de confiance, ce qui me permet de me placer en référence. Quand quelque chose d'inconnu se présente, Akita se tourne vers moi et m'interroge du regard. Si je lui donne le feu vert, elle ignore complètement l'intrusion, au point qu'en ballade, le jour où on a croisé une moto-cross, j'ai juste dit "stop ! pas bouger" très calmement et elle s'est mise sur le côté et m'a regardée moi, pas la moto, en attendant le signal pour retourner faire la folle avec les copains !

 

Avec Ray ça sera un peu plus long, parce qu’il n’a jamais appris à avoir confiance… Ni en l’humain, ni en lui-même, encore moins avec les autres chiens ! C’est avec Akita qu’il a pris le pli le plus rapidement, en la suivant dans toutes ses vadrouilles (pas sûr que ça soit une bonne nouvelle…). Et avec moi, ça commence, petit à petit ! Déjà pour le jeu, quand Akita devient vraiment lourde (et elle en est vraiment capable), il vient dans mes jambes. Quand on croise un autre chien, j’arrive à le faire asseoir face à moi en silence... ou presque… bon, en couinant et en trépignant... mais sans aboyer !!!

^_^

Voir les commentaires

Projet 52-2015 - Froid !

Pour en savoir plus : http://cestquoicebruit.com/projet-52-2015/

Pour en savoir plus : http://cestquoicebruit.com/projet-52-2015/

Semaine 5 - Thème 5 : Froid !

J'ai choisi cette photo, qui date de l'année dernière, où je suis allée passer noël à Toronto chez mon grand frère et qu'il y a eu une tempête de glace (appelez-moi pas-de-bol) :

Projet 52-2015 - Froid !

Mais j'ai longuement hésité avec celles-là :

Projet 52-2015 - Froid !
Projet 52-2015 - Froid !
Projet 52-2015 - Froid !
Projet 52-2015 - Froid !
Projet 52-2015 - Froid !
Projet 52-2015 - Froid !
Projet 52-2015 - Froid !

Même si pour de vrai, là où j'habite, il fait pas super super froid... En fait pour être tout à fait honnête, les froides matinées d'hiver, c'est plutôt ça :

Matin du 3 janvier 2015

Voir les commentaires

Projet 52-2015 - Rouge

Pour en savoir plus : http://cestquoicebruit.com/projet-52-2015/

Pour en savoir plus : http://cestquoicebruit.com/projet-52-2015/

Semaine 4 - Thème 4 : Rouge !

J'ai choisi cette photo :

Une des fleurs du bougainvillier rouge de mon jardin !

Une des fleurs du bougainvillier rouge de mon jardin !

Mais j'aurais aussi pû mettre celles-là :

Ray mon loulou en accueil (et toujours dispo à l'adoption les amis !) et Isil, ma bougnette au paradis !

Projet 52-2015 - Rouge
Projet 52-2015 - Rouge

Voir les commentaires

L'amour du risque

L'amour du risque

Voilà ce qui se passe quand on s'endort devant la télé sur mon canapé...

Sur le coup c'était un peu brutal (Aïe... 9+15 kg... j'arrête de les nourrir dès ce soir !) mais une fois réveillée, je me suis pris un fou-rire intergalactique !!!

^_^

Oui oui, c'est ma tête là à droite...
Oui oui, c'est ma tête là à droite...
Oui oui, c'est ma tête là à droite...
Oui oui, c'est ma tête là à droite...

Oui oui, c'est ma tête là à droite...

Voir les commentaires

2015 Projet 52

2015 Projet 52

Semaine 3 - Thème 3 : Geek !

2015 Projet 52

Bon... pour les fidèles, vous avez déjà vu cette photo, c'est vrai... Mais je n'en voyais pas d'autre pour mieux illustrer ce thème !!!

^_^

Voir les commentaires

Le Projet 52 (en fait 53)

Le Projet 52 (en fait 53)

Rien à voir les loulous pour une fois, quoique, étant mes muses officielles, j'imagine qu'ils apparaîtront à peu près... tout le temps ! Mais voilà, j’ai décidé de participer à un projet photo : le projet 52, édition 2015, proposé par C’est quoi ce bruit !

L’idée : proposer une photo chaque semaine, sur un thème imposé

Le Projet 52 (en fait 53)

J’ai déjà une photo de retard, alors cette semaine, punition, deux photos !!

Semaine 1 - Thème n° 1 : Nouvelle année !

Le Projet 52 (en fait 53)

Semaine 2 - Thème n° 2 : Bois !

Le Projet 52 (en fait 53)

A la semaine prochaine, pour de nouvelles aventures !!!

Voir les commentaires

Ray le petit bodeguero

Pour cette nouvelle année qui commence, rien ne me ferait plus plaisir que de voir ma petite tête de mort trouver une famille géniale dans laquelle il s'épanouirait et ferait la démonstration de tous les tours qu'il connaît et de toute sa collection de petites têtes mignones !!!

Ray le petit bodeguero
Ray le petit bodeguero

Je n’aurais jamais assez de mots pour dire à quel point ce chien est exceptionnel : c’est un petit clown, un vrai feu d’artifice ! A la maison, il est PARFAIT ! Obéissant, câlin, intelligent, mignon, drôle, joueur… Je pourrais continuer pendant des heures, mais je pense que mon blog résume bien la question. Ironiquement, Ray est moins traumatisé que beaucoup d’autres chiens « maltraités ». C’est-à-dire que certaines choses bien précises lui posent problème, mais que si aucune de ces « choses » ne sont présentes, il n’est pas du tout stressé. Il est la joie de vivre incarnée ! En plus il est hyper expressif, ce qui a pour résultat de faire craquer 100% des gens qui le rencontrent. Il n’a qu’un défaut, quand quelque chose le stress, il se montre un peu agressif… Surtout avec les autres chiens. Depuis qu’il est chez moi, on travaille beaucoup et il a progressé, mais il ne sera jamais complètement sociable… Ce qui est le cas de pleins de chiens et ça ne les empêche pas d’avoir une bonne vie ! Il faut juste prendre ça en compte et savoir le gérer, ce que je fais tous les jours sans problèmes.

Ray le petit bodeguero
Ray le petit bodeguero

La famille idéale (dans un monde parfait) pour Ray aura un jardin, des enfants de 10 ans minimum ou pas d’enfant mais alors de l’énergie à revendre ! Une chienne posée mais dynamique, du temps et de la bonne volonté à lui consacrer. Sa future famille devra avoir une bonne expérience des chiens et une discipline ferme bien que tout en douceur.

Son cocktail préféré : assez d'exercice, un peu discipline, beaucoup d'affection

Ray le petit bodeguero
Ray le petit bodeguero

Je travaille et mes 2 chiens restent seuls à la maison, sans aucun problème, aucune bêtise, aucune saleté. Ma chienne est une podenca d’Espagne de 6 ans, plus que dynamique dehors, très bien dressée mais très stressée à la maison. Ça n’a eu aucun impact sur Ray, bon ou mauvais. Elle n’est pas du tout dominante et se couche sur le dos dès qu’un chien est un peu belliqueux et pourtant, c’est elle la patronne ! (après moi bien sûr). Je ne suis pas un maître zen, ni une éducatrice, mais j’ai grandie au milieu des animaux et je sais interpréter leurs attitudes. J’impose une bonne discipline à la maison, mais toujours de façon positive, avec récompenses / câlins / jeux à la clé. Ray adore bien faire et a besoin d’être beaucoup stimulé, physiquement et intellectuellement et du coup plus on lui apprend, plus il est content, quel que soit le « tour » du jour. Je dirais que plus que tout le reste, le futur propriétaire de Ray devra s’y intéresser et ne pas le négliger au bout de quelques mois. Le drame pour lui serait d’être isolé et pas occupé, de s’ennuyer et de ne pas pouvoir se défouler au quotidien. Il a un potentiel énorme mais a le défaut de sa qualité : beaucoup d’énergie qu’il faut prendre en compte et canaliser.

Ray le petit bodeguero
Ray le petit bodeguero

C’est vrai, c’est impressionnant quand il s’excite au bout de sa laisse avec toute la fureur que lui permettent ses 9kg… C’est vrai, c’est de la peur et donc il y a un risque de morsure.... Pas énorme, mais qui peut amener de grands problèmes. Pour ma part, je lui ai acheté une muselière, même si c’est impressionnant et peut donner un préjugé négatif à certaines personnes (c’est une muselière en forme de « grille » qui lui donne un petit air d’Hanibal Lecter, mais lui permet de haleter, boire et manger sans toutefois pouvoir mordre). Je reste vigilante. C’est soit la laisse de 8m, soit la muselière, soit les 2. Par contre, je le sors le plus régulièrement possible, même si j’ai un jardin et c’est ce qui l’a fait progresser : voir ce qui lui fait peur, sans forcément y être directement confronté. Je pense qu’il n’a quasiment jamais été éduqué ni sorti.

Ray le petit bodeguero
Ray le petit bodeguero

Du coup, il y prend un plaisir incroyable (à sortir, comme à l’éducation) mais ça reste une immensité d’inconnu qui peut se transformer en terreur très vite. Mais même alors, je ne fais pas demi-tour et je persévère.

J’ai réussi à le sociabiliser avec les chiens de ma voisine et amie à force de répétition et de routine. Je l’emmène 1 fois par semaine au bureau pour le sociabiliser et il adore ça !!!

Ray le petit bodeguero
Ray le petit bodeguero

Nous avons aussi appris à nous connaître. Cette petite bouille à bisous donne tout son sens à l’expression « il faut lui redonner confiance »… en l’homme et surtout en lui-même !!! Depuis 10 mois qu’il est chez moi, nous avons construit une vraie relation de confiance, profonde et pleine d’amour. Le résultat : j’ai réussi à lui apprendre à retenir sa morsure, à ne presque plus aboyer, à être guidé à la voix (doucement, pas bouger, assis…), à être parfait en intérieur, à apprécier la présence des humains, à faire le beau, à tourner sur lui-même, à me sortir son plus beau jeu d’acteur quand je le gronde et à la seconde où je dis « file ! » à partir comme un diablotin content de lui en faisant des cabrioles !!!

Ray le petit bodeguero
Ray le petit bodeguero

En conclusion, il a besoin de quelqu’un d’investi à 100%, ce qui n’exclue pas d’avoir des jours « sans », ce qui implique en revanche d’aimer sincèrement ses animaux (un jour « sans » c’est une ballade un peu plus courte, un peu moins de patience avant de dire « panier ! » mais toujours autant de douceur et une bonne dose minimum syndicale de câlins et de jeux), de quelqu’un qui éprouve de la joie à voir ses chiens s’ébrouer de bonheur, même des années après, de quelqu’un qui connaît son chien tellement bien qu’il saura à sa façon d’aboyer (ou de bouger) si c’est de l’excitation, de la joie ou une vendetta personnelle envers le facteur. Quelqu’un de ferme qui lui définira très clairement sa place à la maison, sans jamais JAMAIS être violent ou dominant mais plutôt en le félicitant quand il fait bien (c’est comme pour les enfants, un ‘non’ doit toujours avoir son alternative).

Ray le petit bodeguero
Ray le petit bodeguero

Si cette personne existe, si cette personne a la volonté de relever ce défi, de prendre la responsabilité de ce petit chien qui n’est pas exactement « clés en main », alors cette personne sera la plus heureuse et la plus comblée des propriétaires de chiens ! Je le redis, ce chien est exceptionnel ! Aux moments les plus difficiles, au début, il m’est arrivé de douter, c’est pas rien ce petit loulou qui a déjà tellement vécu… Mais à chaque fois il me suffisait de tourner la tête et de le voir profondément endormi contre moi pour me rendre compte qu’il m’était IM-PO-SSIBLE de le laisser tomber ! Ça serait trop injuste qu’il paie, encore et encore, pour ce que les hommes lui ont fait subir et encore pire, que les quelques minutes où il monte en température éclipsent le reste du temps où il est parfait !

Ray le petit bodeguero

Pour plus d'infos, vous pouvez bien sûr me contacter, mais aussi l'association Lévriers du Sud qui m'accompagne dans cette aventure !

Voir les commentaires